Lancement du « Réseau des Femmes des Médias et des Femmes Médiatrices » (REFMFM) à l’occasion de la journée des femmes africaines

0

C’est avec grand plaisir que nous annonçons le lancement officiel du « Réseau des Femmes des Médias et des Femmes Médiatrices en Afrique » (REFMFM), aujourd’hui le 31 juillet 2023, à l’occasion de la journée des femmes africaines. ».

La création de ce réseau a été recommandée lors de la Table Ronde du 20 mai 2023 sur « Paix et Sécurité en Afrique : Le Rôle des Femmes des Médias et des Femmes Médiatrices » organisée par le site d’information www.lesafricaines.net.

Le REFMFM est une initiative dynamique qui a pour objectif d’instituer une collaboration fructueuse entre les femmes des médias et les femmes qui s’activent dans la médiation et la résolution pacifique des conflits, afin de contribuer à l’instauration de la paix et la sécurité dans le continent,  prévenir les violences et les conflits et répondre aux besoins d’une plus grande représentation, d’une plus grande autonomisation et d’une plus grande collaboration entre les femmes professionnelles des médias et les femmes médiatrices en Afrique.

L’initiative du réseau a été fondée dans le contexte de la sous-représentation des femmes dans les processus de résolution des conflits et de la médiation. Elle ambitionne de créer une plateforme où les femmes des deux secteurs peuvent se rencontrer, échanger leurs expériences et exploiter leur expertise collective pour susciter des changements positifs.

La situation politique et sécuritaire en Afrique préoccupe ses dirigeants qui ne cessent de multiplier les stratégies pour faire face aux menaces terroristes. Cependant, malgré des efforts constants, le continent a encore du mal à contrecarrer la progression de l’extrémisme et ses activités connexes.

Dans ce contexte d’incertitudes, les femmes paient souvent le plus lourd tribut. Leur vulnérabilité s’est accentuée ces dernières années. Face à la problématique de la sécurité des populations, de façon générale, les acteurs ont fait ressortir la nécessité de miser sur des synergies positives pour relever les défis très complexes que confronte l’Afrique.

Ces défis présentent de multiples facettes, entre autres, l’instabilité économique persistante, la pauvreté extrême, le changement climatique, la sécheresse et la désertification, la croissance démographique sans réelles perspectives en matière d’éducation, le chômage des jeunes, la fragilité politique et sociale, les menaces terroristes grandissantes etc.

Une implication des femmes africaines dans la recherche des solutions à ces défis aiderait à s’attaquer aux causes profondes et à définir des stratégies susceptibles d’offrir de nouvelles opportunités.

Dans ce sillage, les femmes des médias et les femmes médiatrices devraient travailler ensemble et explorer des solutions adéquates afin de faire face aux problèmes de la sécurité et garantir la paix et le développement durable.

Convaincus que les médias peuvent jouer un rôle incontournable dans la recherche de solutions en matière de prévention des conflits, de médiation et de paix, des expertes en médiation et en médias ont décidé de collaborer afin de sensibiliser à la problématique et aider les Etats à promouvoir des mesures efficaces pour garantir la paix et la sécurité.

Le Réseau constituera un cadre panafricain intégrant des femmes journalistes, médiatrices et aussi des femmes travaillant dans le domaine de la recherche en relation avec la paix et la sécurité et sera pour elles un moyen d’apprendre les unes des autres.

Il s’agit de façon spécifique de :

  1. Encourager la coopération et les échanges entre les femmes professionnelles des médias en Afrique et les femmes médiatrices, en favorisant un espace de partage d’expériences et de bonnes pratiques.
  2. Renforcer les compétences techniques et professionnelles des femmes journalistes et médiatrices à travers des formations, des ateliers et des accès à des ressources éducatives.
  3. Offrir un espace de partage des connaissances, d’apprentissage mutuel et de soutien professionnel.
  4. Promouvoir une représentation équilibrée et diversifiée des femmes dans les médias africains et dans les processus de médiation et de résolution pacifique des conflits, en luttant contre les stéréotypes de genre et en valorisant les contributions des femmes dans les différentes sphères de la société.

5       Encourager la création de réseaux nationaux de femmes des médias et de femmes médiatrices dans différents pays africains, afin de renforcer les capacités locales et promouvoir une collaboration régionale accrue.

6       Plaider en faveur de l’égalité des genres dans les médias et dans la médiation et la reconnaissance du rôle essentiel des femmes médiatrices en tant qu’actrices de paix et de résolution des conflits en Afrique.

7       Organiser des événements, des conférences et des ateliers pour favoriser les échanges et les collaborations fructueuses entre les membres du réseau et avec des réseaux s’activant dans le même domaine au niveau international.

En s’appuyant sur le pouvoir et savoir des femmes médiatrices et des médias, le Réseau cherche à améliorer l’efficacité et l’inclusivité des efforts de médiation en Afrique, en particulier dans le traitement des conflits qui ont un impact disproportionné sur les femmes et les communautés marginalisées.

Le Réseau sert également de plateforme pour le réseautage, le plaidoyer et le partage des connaissances. Il organise des événements, des conférences et des ateliers pour faciliter les échanges entre ses membres et les parties prenantes dans les domaines des médias et de la médiation. Par le biais de partenariats et de collaborations, le réseau vise à influencer les politiques, à sensibiliser à l’égalité des sexes et à la construction de la paix, et à favoriser une plus grande reconnaissance des contributions inestimables des femmes professionnelles dans ces domaines.

Les activités :

1       Organisation d’une conférence de lancement rassemblant des femmes leaders des médias, des expertes en médiation, des représentants gouvernementaux, des organisations de la société civile et des partenaires internationaux.

2       Élaboration d’un plan stratégique pour le Réseau des femmes des médias et des femmes médiatrices en Afrique, incluant des objectifs spécifiques, des actions à entreprendre et des indicateurs de suivi.

3       Mise en place d’une plateforme en ligne pour faciliter les échanges, le partage de ressources et la coordination des activités du réseau.

4       Organisation de formations, d’ateliers et de séminaires thématiques destinés aux membres du réseau, portant sur des sujets tels que le journalisme d’investigation, la communication de crise et la médiation dans les conflits.

5       Sensibilisation du public et plaidoyer à travers des campagnes de communication, des articles, des reportages et des événements médiatiques mettant en avant les réalisations et les défis des femmes des médias en Afrique.

Dans l’ensemble, le RFMM s’efforcera de créer un environnement de soutien et d’autonomisation pour les femmes professionnelles des médias et les femmes médiatrices en Afrique. Il envisage un avenir où les voix des femmes sont entendues, valorisées et intégrées dans le tissu des sociétés africaines, contribuant ainsi à un continent plus inclusif, pacifique et équitable.

Le REFMFM aura une structure simple incorporant les personnes qui sont intervenues et participé à la table ronde du 20 mai 2023 sur « Paix et Sécurité en Afrique : Le rôle des femmes des médias et des femmes médiatrices » ainsi que les futurs membres de ce réseau (Comité directeur, Comité d’honneur et Conseil).

Le REFMFM est ouvert aux femmes professionnelles des médias, aux femmes médiatrices et aux femmes travaillant dans le domaine de la recherche, qui partagent toutes un engagement envers l’égalité des sexes, les droits des femmes et la promotion de la paix.

En rejoignant ce réseau, vous aurez l’occasion de rencontrer des femmes inspirantes et influentes, de tisser des liens solides avec vos pairs et de contribuer activement à la promotion des droits des femmes et de l’égalité des sexes, à travers votre travail dans les médias et en tant que médiatrices.

Nous invitons les femmes professionnelles des médias, y compris les journalistes, les éditrices, les réalisatrices, les animatrices, ainsi que les femmes médiatrices travaillant dans le domaine de la résolution des conflits, de la médiation communautaire et interculturelle, et de la diplomatie et la négociation à rejoindre notre réseau.

Nous serions honorées de vous accueillir au sein de notre réseau et de collaborer avec vous pour promouvoir le changement et l’émancipation des femmes à travers les médias et la médiation.

Ensemble, nous pouvons créer un impact positif et durable en renforçant la voix des femmes dans les médias et en favorisant une culture de paix et d’égalité.

Ensemble, nous pouvons faire la différence !

La structure du REFMFM

Comité d’Honneur 

  1. Cheikh Tidiane Gadio, Ancien Ministre des Affaires Étrangères (Sénégal)
  2. Mady Ibrahim Kanté, Professeur Chercheur (Mali)

Membres Fondateurs (Conseil)  

  1. Ndeye Magatte Kebe, Journaliste, (Sénégal)
  2. Khadija Elmadmad, Médiatrice (Maroc)
  3. Salwa Sahloul, Médiatrice (Tunisie)
  4. Maimouna Diado Amadou, Journaliste (Niger)
  5. Rahmata Diaouré, Journaliste (Mali)
  6. Valentine Zoungrana Journaliste (Burkina Faso)
  7. Diyé Ba, Médiatrice (Mauritanie)
  8. Salimata Fofona, Journaliste (Mali)
  9. Bouchra Chakir, Journaliste (Maroc)
  10. Seynabou Ka, Journaliste (Sénégal)
  11. Marie Mbounzi, Médiatrice (Côte d’ivoire)
  12.  Christine Lenzo, Journaliste (République démocratique du Congo)

Comité  Directeur

  1. Ndeye Magatte Kebe 

Journaliste / communicante

Fondatrice du site d’information www.lesafricaines.net

  1. Khadija Elmadmad  

Professeure de Droit, Avocate Médiatrice et Médiatrice pour la Paix à l’Union Africaine, Réseau des Femmes Africaines Médiatrices pour la Paix FemWise-Africa

 

Ati Mag

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.