L’expérience marocaine en matière de légalisation des activités relatives au cannabis exposée lors de la 150e session ordinaire du CESE

0

Le Conseil économique, social et environnemental a tenu, le 21 septembre 2023, la 150e session ordinaire de son Assemblée générale, présidée par M. Ahmed Reda Chami.

Cette session a été marquée par la participation de M. Mohammed El Guerrouj, Gouverneur Directeur Général par intérim de l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au cannabis (ANRAC) qui a fait une présentation sur le thème « L’expérience marocaine en matière de légalisation des activités relatives au cannabis”.

Ainsi, M. El Guerrouj a passé en revue les principales transformations en matière législative, réglementaire et procédurale que cette activité connaît depuis la fixation des usages légaux du cannabis au Maroc.

Il a également présenté le rôle de l’Agence en matière de légalisation, de contrôle et de développement d’une filière de production – depuis la culture à la commercialisation- ainsi que l’accompagnement des agriculteurs et les acteurs dans les zones autorisées à cultiver, produire et exploiter le cannabis.

  1. Guerrouj a également mis en lumière les opportunités que présentent les activités légales du cannabis en termes d’amélioration de revenu pour les agriculteurs, la création de valeur ajoutée et le changement du modèle économique dans les provinces concernées par cette culture.

La seconde partie de cette session a été consacrée à la présentation et la discussion du projet d’avis sur la mendicité au Maroc.

A travers cet avis, le Conseil Économique, Social et Environnemental compte contribuer à mieux comprendre la mendicité en tant que phénomène social, à en cerner les causes principales, les formes, l’ampleur et les sous-jacents socioéconomiques. Ce projet d’avis vise également à questionner les actions et les programmes publics mis en œuvre pour faire face au phénomène de la mendicité et, de façon plus générale, à la lutte contre la pauvreté et la précarité.

En outre, et suite au séisme ayant touché plusieurs provinces du Royaume, provoquant d’énormes pertes humaines et matérielles, le Conseil Économique Social et Environnemental se joint à l’élan de solidarité nationale, qui s’inscrit dans les devoirs d’une citoyenneté responsable, et s’engage, à travers une initiative volontaire, à contribuer au Fonds spécial 126, mis en place en exécution des Hautes Instructions Royales, pour la gestion des effets de ce tremblement de terre. Cette contribution comprend :

– un mois du salaire de son Président et de son Secrétaire Général ;

– Indemnités octroyées aux membres du CESE au titre du mois de septembre ;

– 3 jours de travail sur les salaires des cadres administratifs du CESE, conformément à la circulaire du chef du Gouvernement y afférente.

Dans le sillage de cette démarche volontaire, l’Association des œuvres sociales du personnel du CESE entend participer à la mobilisation nationale de la société civile pour soutenir les efforts déployés par les pouvoirs publics en apportant de l’aide alimentaire, des couvertures, des vêtements et autres besoins fondamentaux des familles sinistrées dans ces zones.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.